Cuba, "avant que ça ne change"?

 En mai 2017, nous nous sommes rendus à Cuba avec l'envie de visiter cette île des Caraïbes au décor de films des années 1950. 

La phrase la plus prononcée par les touristes se rendant à Cuba est probablement " Nous voulions voir Cuba, avant que ça ne change".
En effet, l'embargo, levé par B.Obama amène une nouvelle ouverture commerciale sur le monde, mais aussi l'entrée de nouvelles voitures, de la culture américanisée, et un tourisme de masse qui se construit plus vite, entre autres. En quête d'authenticité, nombre de touristes souhaitent découvrir ce pays figé dans le temps, pour y faire un bon en arrière, admirer les vieilles autos américaines devant les façades défraîchies des maisons coloniales espagnoles, découvrir les fabriques de cigares, se prélasser sur un cayo magnifique de sable fin blanc, bordés de cocotiers, d'hôtels-clubs, de cocktails exotiques. Voila le tourisme cubain. 

Oui sauf que derrière le rêve éveillé se cache une réalité qui n'est pas abordée sur les brochures de tourisme : la dictature est visible partout, les habitants sont toujours rationnés, parlent discrètement de prison à ciel ouvert.
Tout comme au sein d'une hacienda du 19ème siècle où les esclaves travaillent sans relâche, la plupart du temps les habitants ont 3 ou 4 emplois différents, pour que le fruit de leur travail (l'argent gagné et la production faite) soit intégralement taxée par l'état. L'ensemble est ensuite réparti égalitairement entre chaque citoyen. Mais l'état prend bien plus qu'il ne reverse à sa population. Certains Cubains ont su exploiter les failles, d'autres reçoivent un peu plus car ils ont trouvé une place là où le profit est le plus important : le tourisme. La majorité vit dans une grande pauvreté. 
A Trinidad, un homme nous a montré un quartier en rénovation, nous précisant: "cela sera pour vous". Les quartiers sont rénovés non pas pour améliorer le confort de vie des habitants, mais pour augmenter le tourisme.

La prison est aussi physique. Bien que désormais la population soit autorisée à voyager, la monnaie nationale est évaluée 25 fois moins que ses voisins, et le salaire mensuel est de 18CUC (15€). Il est donc en fait quasi impossible d'acheter un billet d'avion et de payer un visa et donc de quitter l'île facilement tant que le Peso National n'aura pas disparu. Une question en cours depuis 2011. 
Les Cayos, ces toutes petites presqu'îles paradisiaques de sable blanc au Nord de Cuba - plus proches de la côte américaine - ne sont réservées qu'aux touristes. Les chauffeurs de taxi ne sont pas autorisés à y accèder, et doivent donc déposer les touristes avant la barrière. Les Cubains n'y ont accès que pour travailler, une barrière sur l'unique route permettant de contrôler qui y accède et qui en revient. 

Il est difficile d'aborder ces sujets avec les habitants. Ils redoutent de parler, de peur d'être entendus par un représentant de la loi.  Il n'y a pas de liberté d'expression, mais de la propagande révolutionnaire datant de la Révolution à chaque coin de rue.

Il a été choquant de découvrir le paradoxe de ce pays. Des décors d'une beauté extrême, des habitants d'une gentillesse incroyable, mais géré par un système aussi dur, inégalitaire et oppressant.

En Novembre 2018, après le départ de Raul Castro de la présidence, de grands débats ouverts à l'ensemble de la population ont enfin été mis en place, afin de permettre aux habitants de définir leur nouvelle Constitution. Parmi l'une des mentions, la fin de la société communiste, l'installation d'une démocratie présidentielle.
Finalement Cuba change, et il était grand temps.

Cuba001
Cuba005
Cuba007
Cuba004
Cuba010
Cuba003
Cuba008
Cuba009
Cuba011
Cuba012
Cuba013
Cuba014
Cuba015
Cuba016
Cuba018
Cuba019
Cuba021
Cuba020
Cuba022
Cuba023
Cuba025
Cuba026
Cuba027
Cuba029
Cuba030
Cuba031
Cuba032
Cuba034
Cuba035
Cuba036
Cuba037
Cuba038
Cuba039
Cuba040
Cuba041
Cuba042
Cuba044
Cuba046
Cuba048
Cuba050
Cuba051
Cuba052
Cuba054
Cuba055
Cuba053
Cuba056
Cuba059
Cuba058
Cuba061
Cuba060
Cuba064
Cuba065
Cuba066
Cuba067
Cuba068
Cuba069
Cuba070
Cuba075
Cuba076
Cuba078
Cuba079
Cuba080
Cuba081
Cuba082
Cuba083
Cuba084
Cuba085
Cuba087
Cuba086
Cuba088
Cuba104
Cuba090
Cuba091
Cuba094
Cuba095
Cuba096
Cuba103
Cuba101
Cuba102
Cuba098
Cuba099

LAURA PONCHEL
PHOTOGRAPHER